Retour page d'accueil

© Tous les textes et images publiés sur ce site sont la propriété de leurs ayants droit. Ils peuvent être cités, au sens du droit habituel à la citation (avec mention de la source). Ils peuvent être utilisés dans le cadre d'un cours. Ils ne peuvent être republiés, sous quelque forme que ce soit, sans l'autorisation de ces ayants droit.

 

PROMENADES EN TERRE DE POÉSIE
Chronique d'Alain Roussel

Poète et écrivain, Alain Roussel a écrit plus d'une trentaine de livres ou plaquettes (poésie en poèmes ou en prose, romans, récits, nouvelles, essais) chez différents éditeurs dont Plasma (Drachline), Lettres Vives, Cadex, La Différence, Apogée, Le Cadran ligné, les Lieux Dits (les cahiers du loup bleu), Maurice Nadeau…). Il a participé à de nombreuses revues : Phases, Opus International, Surréalisme, Poésie d'ici, Phréatique, Les Cahiers Du Schibboleth, L'Autre, in toto, Revue Alsacienne de Littérature, Mai hors saison, La polygraphe, L'instant d'après, Supérieur Inconnu, Jalouse pratique, Alcheringa, Vocatif… Il écrit aussi régulièrement des notes de lecture dans En attendant Nadeau, la revue Europe, « À la littérature… » de Pierre Campion qui lui a ouvert cette chronique, et occasionnellement sur son propre blog, « Passager clandestin de la pensée ».
Cette chronique se veut une sorte de promenade méditative dans la littérature, la poésie notamment. Il y aura des notes, mais il n'exclut pas d'y insérer des réflexions sur l'écriture et d'autres approches. Le ton sera parfois très personnel, quelque chose d'un journal intime. Aucune prétention : chercher simplement à établir un dialogue de mots à mots avec des écrivains, qu'ils soient vivants ou morts, en toute liberté.

Alain Roussel, Traité d'onanirisme à usage de celles qui ont perdu la mémoire, de Jehan Van Langhenhoven (note, 30 septembre 2022)

Alain Roussel, Quatre chemins de la poésie : Michel Dugué, Jean-Pierre Chambon, Henri Droguet, Marie Alloy (note, 19 septembre 2022)

Alain Roussel, Rue Chair et Foins, de Gérard Noiret (note, 31 juillet 2022)

Alain Roussel, Je souffle, et rien., avec des peintures de Fabrice Rebeyrolle et une postface de Jean-Marc Sourdillon, d'Isabelle Lévesque (note, 21 juillet 2022)

Alain Roussel, Préface à la neige, de Pierre Dhainaut (note, 9 juillet 2022)